Chroniques d’Espagne (1/2) : Première motion de censure depuis le retour de la démocratie

Par Guillermo Arenas Dans sa pièce de théâtre Luces de Bohemia, qui inaugura le singulier registre littéraire connu sous le nom d’”esperpento”, l’écrivain Ramón María del Valle-Inclán qualifia le palais de la Moncloa, domicile du chef de gouvernement espagnol, d”unique recoin français dans ce désert madrilène ”. Près d’un siècle Lire la suite…