Présidentielle Argentine : l’avortement, omniprésent dans le débat public, absent des urnes

            En 2018, une proposition de loi introduisant la légalisation de l’avortement en Argentine a été présentée au Parlement. Approuvée de justesse par l’Assemblée nationale, elle a été rejetée par le Sénat, 38 voix « contre », 31 « pour » et 2 abstentions.             Nouvelle tentative en mai 2019. Pour la huitième fois, une nouvelle proposition a été présentée…

Poursuivre la lecture